Événements

Sessions plénières

Session plénière du matin | 09:05 h - 10:30 h

Acquisitions informatiques d’un point de vue politique et entrepreneurial

Franz Grüter, Conseiller national et Président du Conseil d'administration de green.ch

Le marché public est l'un des plus importants marchés suisses dans l’acquisition des technologies de l'information et de la communication (TIC) à en mesurer le nombre de projets et les investissements effectués. Les projets informatiques sont en général complexes, les procédures d'appel d'offres exigeantes, les solutions individuelles et les concepts assujettis aux progrès technologiques. La politique nécessite une transparence dans l’acquisition et la planification anticipée de chaque franc investi. Franz Grüter présente dans son discours les principaux défis de l’acquisition des TIC du point de vue  politique et entrepreneurial et formule des recommandations.

 

Construire et diriger un projet d’acquisition avec succès - Un exemple pratique

Philipp Bieri, Directeur du service d’achat d’IWB 

Le fournisseur d'énergie IWB (Industrielle Werke Basel) est une société de droit public détenue par le canton de Bâle-Ville. IWB lance chaque année environ 100 appels d’offres. Depuis plus de deux ans, le service des achats coordonne de manière centralisée le processus de soumission d’IWB et assure sa mise en œuvre cohérente. Avant l’achat, le potentiel complet du soumissionnaire est réévalué en coopération avec les services internes. Sur la base de cette analyse de potentiel et d'autres facteurs tels que la vitesse accélérée de mise en application et les appels d’offres de savoir-faire disponibles, les responsables IWB déterminent les besoins exactes en ressources et les profils requis. Une équipe d'acheteurs de projets internes et externes dirigent économiquement et de manière efficiente les soumissions dans le cadre du respect juridique. Pour couronner de succès les soumissions les directives du Service cantonal pour les marchés publics (en allemand, « Kantonalen Fachstelle für öffentliche Beschaffungen , KFöB ») , les services juridiques d’IWB et les ressources disponibles sont décisives. Comment garantir un volume de travail optimal pour la mise en œuvre d’une analyse de potentiel jusqu’à l’aboutissement d’un projet d’acquisition interdépartemental, fonctionnel, vous seront présentés par des exemples pratiques. Des approches pouvant être aisément appliquées dans d'autres secteurs d'achat vous seront également présentées grâce à une connaissance approfondie sur les opérations quotidiennes d'un projet d’acquisition. En outre, il sera démontré qu’une acquisition limitée et flexible ne doit pas être en conflit avec la conformité légale.

 

Point de vue prestataire: Valeur des API et acquisitions dans un environnement hautement agile d'un point de vue technique

Kay Lummitsch, Développeur d’API d‘affaires, Swisscom SA (Suisse)

Kay Lummitsch, responsable du API-Program chez Swisscom, représente la partie prestataire et montre par le biais des dépendances aux fournisseurs de développement d'API comment réduire la taille et la complexité d’un projet. En outre, il explique comment procéder d’un point technique à la planification et à l’acquisition dans un environnement très agile.

 

Session plénière de l'après-midi | 15:30 h - 17:00 h

Problèmes concurrentiels et impacts économiques du marché de gré à gré des TIC        

Dr. oec. Samuel Rutz, avenir suisse
 

Le volume d’acquisition des  marchés publics dans le secteur TIC augmente depuis des années. En 2010 des mandats d’une une valeur de CHF 400 millions ont été mis en concours, ce montant a augmenté en 2015 à plus de 750 millions de francs. Le plus frappant  ici est que près de 40% de tous les contrats informatiques sont attribués de gré à gré. Ainsi la procédure d'attribution directe dans le secteur TIC est environ trois fois plus élevée que dans les autres secteurs. Comme causes principales on cite,  entre autre, la dépendance à l’égard des fournisseurs individuels et la complexité des projets informatiques sur le terrain. Du point de vue de la concurrence, cette pratique d’adjudication extensive est - même si elle apporte à court terme des avantages pour les autorités adjudicatrice - très problématiques. À plus long terme, il y a un risque que le manque de concurrence sur le marché diminue hautement la qualité des services et une baisse de l'innovation. Quelles seront les stratégies qui consisteront  par conséquent à réduire la dépendance et la complexité et finalement lutter contre la pratique de l'attribution directe qui est trop fréquente dans le secteur TIC ? Et quel est le rôle du Droit à la concurrence dans ce contexte?

 

Conséquences des dépendances à l'égard des fabricants et possibilités de se défendre en tant qu'utilisateur

Peter Hartmann, Directeur de IG SAP Suisse
 

De plus en plus d’entreprises publiques déclarent qu’en en raison des dépendances soit elles prolongent leurs contrats informatiques, soit elles effectuent des adjudications afin d’éviter des coûts de frais de reconversion élevés. Mais que signifie exactement « être dépendant d’un fournisseur » et comment une telle dépendance se produit?
Peter Hartmann s’empare dans cette session du sujet « dépendance à l'égard d'un fournisseur » à l’aide de l’exemple du logiciel standard SAP. Il expose comment cette dépendance nait, l’impact qu’elle peut avoir sur le client, pourquoi et avec quels objectifs le groupe d'intérêt SAP Suisse (abrégé, IG SAP Suisse **) est devenu actif en 2008, et ce qu’il a réalisé au cours de ces 8 dernières années.


** L'IG SAP Suisse se compose aujourd'hui de plus de 80 sociétés membres et unifie des licences en volume SAP d'environ 380 millions de CHF.

 

Discussion plénière